ACHETEZ VOS PLACES EN LIGNE


OUI À LA CORRIDA : LA MOBILISATION S’INTENSIFIE EN FAVEUR DE LA TAUROMACHIE


19-11-2022

La commission des lois de l’Assemblée nationale a rejeté le mercredi 16 novembre la proposition de loi d’un député LFI-Nupès de Paris visant à abolir la corrida en France. Plusieurs amendements portés par des parlementaires RN et LR ont été votés afin de supprimer le seul article du texte abolitionniste. Ce dernier sera toutefois examiné jeudi prochain dans le cadre de la niche parlementaire réservée à la LFI-Nupès en tant que groupe minoritaire.

 

En marge de cet événement, les différentes strates du monde taurin se mobilisent afin de réaffirmer l’importance de la Tauromachie dans les régions taurines du Sud de la France que sont l’Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nouvelle-Aquitaine. À Nîmes, plusieurs centaines de personnes se sont mobilisées ce samedi matin afin de manifester leur opposition au projet d’abolition, soutenues par une grande délégation d’élus, parmi lesquels le maire Jean-Paul Fournier, le sénateur Laurent Burgoa ou encore le député Yoann Gillet, qui ont été reçus en préfecture pour y déposer une motion de défense de la corrida.

 

Du réalisateur Christophe Barratier au footballeur Renaud Ripart, en passant par les comédiens Agnès Jaoui, Jean Benguigui, Philippe Caubère, Denis Podalydès, les artistes équestres Bartabas et Lucien Gruss, le philosophe Francis Wolff ou encore les architectes Jean Nouvel et Rudy Ricciotti, ce sont plus de 1.400 personnes qui ont signé un appel pour dire non à la PPL abolitionniste. Signataire de cet appel avec Marie Sara et Léa Vicens, Simon Casas a également défendu la tauromachie cette semaine sur la chaîne parlementaire LCP dans le cadre d’un débat contradictoire face au député parisien à l’origine de la proposition de loi anti-corrida.

 

« La mise en scène de la mort par la corrida n’agresse pas la nature et l’âme de l’animal, mais au contraire la glorifie car le toro n’est jamais forcé dans son instinct à combattre » a notamment répondu Simon Casas à la présentatrice de l’émission Ça vous regarde, « le toro est le seul animal qui, une fois blessé, ne fuit pas et continue de combattre. Le taureau a toujours été un mythe de fécondité et de puissance, un miroir pour l’humain, une référence culturelle et historique qui va bien au-delà des traditions, et qui est transversal dans toutes les civilisations » a notamment expliqué le directeur des arènes de Nîmes, Madrid et Albacete.

 

Paseo de la corrida aux arènes de Nîmes lors de la corrida du 17 septembre 2022 (crédit photo : Anthony Maurin).