ACHETEZ VOS PLACES EN LIGNE


HOMMAGE : L’AFICIÓN PERD UNE DE SES FIGURES AVEC LA DISPARITION DE ROGER PATTUS


10-12-2022

Il suffisait d’entrer dans le « musée » de sa maison d’Aigues-Vives pour deviner la flamme de la passion taurine de Roger Pattus. Entre les photos de Nimeño II, celles des coups de barrière des plus grands cocardiers, les affiches ou les coupures de presse relatant les corridas pour l’Histoire ainsi que les courses camarguaises inoubliables, les collections de Roger Pattus respiraient une passion inaltérable pour le Taureau et les Hommes qui osent le défier. Il était le phare d’une Afición cultivée, respectueuse des acteurs en piste et sensible à toutes les nuances que suppose le spectacle tauromachique.

 

C’est à l’âge de 89 ans que Roger Pattus a rendu son dernier souffle. Figure incontournable de la barrera nîmoise, abonné au vomitoire 208 depuis 1972, ce grand aficionado, menuisier de profession, était tombé très tôt dans la marmite de potion tauromachique… De ces après-midis de lumières, Roger Pattus avait gardé dans un coin de cœur le souvenir ineffaçable de la tarde du 14 mai 1989, date de la dernière corrida nîmoise de « son » maestro, Christian Montcouquiol « Nimeño II ». Revivre le récit de la course des six Guardiola par la voix de Roger Pattus était un moment d’une rare intensité, l’émotion des souvenirs jamais surjouée et toujours sincère.

 

Ancien président de club taurin, conférencier, défenseur de toutes les formes de tauromachies, cet ami du manadier Jean Lafont s’en est allé rejoindre les hommes vêtus de lumières, trop tôt disparus, qu’il a toujours applaudis avec ferveur et respect. La société SCP France salue la mémoire de ce grand aficionado et présente ses sincères condoléances à Christiane, sa veuve, ainsi qu’à sa famille et ses proches.

 

Roger Pattus dans l’antre de son musée d’Aigues-Vives (crédit photo : Jean-Charles Roux).