ACHETEZ VOS PLACES EN LIGNE


BILANS DE LA SAISON 2023 : DE BELLES PROMESSES CHEZ LES APPRENTIS-NOVILLEROS


La classification des apprentis-novilleros aux arènes de Nîmes se base cette année sur la novillada sans picadors organisée le vendredi 15 septembre 2023, en fin de matinée. Une course qui a notamment été marquée par l’hommage rendu au Centre français de Tauromachie à l’occasion de son 40e anniversaire et à son président-fondateur, Christian Lesur. À ce titre, deux apprentis-novilleros issus du CFT étaient au cartel de cette course de compétition réunissant un total de cinq becerristas.

 

Après avoir évoqué la semaine dernière la qualité des erales de Pages-Mailhan, voici un focus sur la prestation des cinq apprentis-novilleros, qui effectuaient à cette occasion leur présentation dans l’amphithéâtre romain. Andoni Verdejo apparaît en tête de classification après avoir coupé l’unique oreille de cette novillada. Un trophée unique qui n’illustre pas la qualité des prestations proposées lors de cette course, avec des aciers qui ont trop souvent trahi les apprentis-novilleros. Décidé avec la muleta et efficace à l’épée, l’élève de l’école taurine d’Adour-Afición n’a pas manqué sa présentation nîmoise.

 

Il devance Alberto Donaire, auteur de l’une des faenas les plus profondes et stylisées de la matinée, avec une vuelta à la clé. Une estocade en trois temps a malheureusement gâché le bilan final de l’œuvre proposée par le représentant de l’école taurine de Valencia, dont la personnalité du toreo a conquis le public nîmois. Des gestes et une profondeur d’interprétation qu’il est rare de voir à ce niveau…

 

3e, Rafael Ponce de León était l’un des deux représentants du Centre français de Tauromachie lors de cette novillada sans picadors. Invité à saluer à l’issue de sa prestation, l’apprenti-novillero qui a ouvert la course s’est démarqué par l’étendue de sa technique et son sens du détail muletero. Une qualité également exprimée par le représentant de l’école taurine d’Albacete, Nicolás Cortijo, qui a également salué au tiers à l’arrastre du 4e eral de la matinée. Varié avec cape et muleta, le becerrista espagnol s’est montré à la hauteur de l’événement, en dépit d’une conclusion poussive avec les aciers.

 

Second représentant du CFT, « Valentín » boucle cette classification après avoir été applaudi devant l’ultime eral de la course. Le jury lui a décerné le trophée Nimeño II mis en jeu lors de cette novillada sans picadors.

 

Avec l’unique oreille coupée lors de la course matinale du 15 septembre 2023, Andoni Verdejo apparaît en tête du palmarès des apprentis-novilleros aux arènes de Nîmes cette saison (crédit photo : Anthony Maurin).