ACHETEZ VOS PLACES EN LIGNE

CARTELS

CORRIDAS - TOREROS - GANADERIAS

FERIA DE PENTECOTE 2019 / Corrida - Dimanche 9 juin 2019

ROCA REY

Andrés Roca Rey.

Né le 21 octobre 1996 à Lima (Pérou).

Apoderados : José Antonio Campuzano, Ramón Valencia, empresa Pagés / « Casa Toreros ».

 

Première épée :

4 février 2007 à Paiján (Pérou).

 

Débuts en public :

4 novembre 2007 à Lima (festival taurin), avec Victor Mendes, Vicente Barrera, Eduardo Gallo, David Galván et Fernando Roca Rey.

 

Présentation à Mexico :

2 mai 2008.

 

Premier costume de lumières :

25 mars 2010 à Las Delicias (Pérou / Trujillo), sous le pseudonyme « El Andi ».

Erales de Camponuevo.

1 oreille – vuelta.

 

Première novillada avec picadors :

1er juin 2014 à Captieux (Feria Toros y Rugby), avec Fernando Rey et Clemente.

Novillos d’El Tajo et La Reina.

Vêtu de turquoise & or : 1 oreille – 2 oreilles.

 

Présentation de novillero à Madrid :

19 avril 2015, avec Tomás Angulo et David de Miranda.

Novillos de La Ventana del Puerto et José María López de la Torre (sobrero).

Novillo : « Resistente », n°113, colorado, 525 kg, né en septembre 2011.

Vêtu de céleste & or : 1 oreille – 1 oreille.

 

Alternative :

19 septembre 2015 (Feria des Vendanges), des mains d’Enrique Ponce et en présence de Juan Bautista.

Toros de Victoriano del Río et Juan Pedro Domecq.

Toro : « Poco Sol », n°8, tostado, 499 kg, né en mars 2010.

Vêtu de pétale de rose & or : 1 oreille – 1 oreille.

 

Confirmation d’alternative à Mexico :

14 février 2016, des mains d’Arturo Macías et en présence de Sergio Flores.

Toros de Barralva.

Toro : « Cardifresco », n°191, 485 kg.

Vêtu de mauve & or : salut au tiers – silence.

 

Confirmation d’alternative à Madrid :

13 mai 2016 (Feria de San Isidro), des mains de Sébastien Castella et en présence d’Alejandro Talavante.

Toros de Núñez del Cuvillo et Conde de Mayalde.

Toro : « Tortolito », n°186, negro, 537 kg, né en décembre 2011, de Núñez del Cuvillo.

Vêtu de vert mousse & or : 1 avis et salut au tiers – 2 oreilles.

 

Confirmation d’alternative à Bogota :

22 janvier 2017, des mains d’El Juli et en présence de Luis Bolívar.

Toros d’Ernesto Gutiérrez.

Toro : « Libertad », n°6, 471 kg.

Vêtu de chocolat & or : vuelta – 2 oreilles.

 

Dernière corrida toréée à Nîmes :

9 juin 2019 (Feria de Pentecôte), en mano a mano avec Sébastien Castella.

Toros de Juan Pedro Domecq.

Vêtu de terre de Sienne & or : silence – 1 avis et 1 oreille – silence.

 

Classements Escalafón :

  • 2015 : 103e – 2 corridas toréées – 4 oreilles coupées.
  • 2016 : 10e – 38 corridas toréées – 68 oreilles coupées – 4 queues coupées.
  • 2017 : 2e – 55 corridas toréées – 74 oreilles coupées – 3 queues coupées.
  • 2018 : 1er – 54 corridas toréées – 91 oreilles coupées – 2 queues coupées.
  • 2019 : 28e – 17 corridas toréées – 28 oreilles coupées – 1 queue coupée.

 

 - Andrés Roca Rey est issu d’une famille très impliquée dans le milieu taurin : son frère aîné, Fernando Roca Rey, est matador de toros, alors que son oncle, José Antonio Roca Rey, a été rejoneador. Son grand-père a également été pendant longtemps administrateur des arènes de Lima.

- A l’automne 2003, pour célébrer son 7e anniversaire, l’éleveur péruvien Rafael Puga lui offre sa première vache dans les arènes Torokuna à Pachamac.

- En 2011, tout juste âgé de 14 ans, il débarque en Europe et s’inscrit à l’École de Tauromachie de Badajoz.

 

Crédit photos : Anthony Maurin.