ACTUALITÉS

A la une

FERIA DES VENDANGES : LA PORTE DES CONSULS S’OUVRE A SÉBASTIEN CASTELLA ET MIGUEL ÁNGEL PERERA, QUI GRACIE UN TORO DE GARCIGRANDE

Posté le 14/09/19

Le matador de toros espagnol Miguel Ángel Perera a obtenu la grâce du 6e toro de la corrida de Garcigrande ce samedi après-midi aux arènes de Nîmes. Le torero originaire d’Estrémadure a ravi les deux oreilles symboliques de « Cazadotes » à l’issue d’une faena mémorable qui a transporté le public nîmois. Précédemment, Perera s’était également distingué lors d’une autre faena majeure, primée d’une oreille, face au toro « Tornasolado », de Garcigrande, gratifié d’une vuelta posthume.

Sébastien Castella a apporté sa pierre à l’édifice de cette corrida couronnée de succès. Le torero biterrois a ravi une première oreille à l’issue d’une faena technique avant de se voir octroyer deux autres pavillons devant le 4e Garcigrande de l’après-midi. Un dernier trophée a également été attribué à José María Manzanares II, auteur d’une estocade entière spectaculaire al recibir face au 2e exemplaire de Domingo Hernández. Son second adversaire ne lui a pas permis de s’exprimer, avec un silence à l’arrastre du 5e toro.

Sortie en triomphe commune par la Porte des Consuls pour Sébastien Castella et Miguel Ángel Perera. Une première aux arènes de Nîmes (crédit photo : Toril Tv).

FERIA DES VENDANGES : UNE OREILLE POUR LES DÉBUTS DE SOLALITO EN NOVILLADA

Posté le 14/09/19

Le novillero français Solal Calmet « Solalito » n’a pas manqué son grand rendez-vous avec les arènes de Nîmes. Le lauréat du trophée Nimeño II a parfaitement négocié ses débuts en novillada formelle en obtenant ce samedi matin l’unique oreille de la course fournie par le fer de San Sebastián. Précis et appliqué dans ses attitudes, l’apprenti-torero nîmois a obtenu cette récompense devant le 3e novillo du lot, avant d’écouter un silence devant le 6e exemplaire.

Chef de lidia de cette course, El Rafi a proposé une faena animée devant le 5e novillo de la mi-journée, effectuant une vuelta, après avoir salué au tiers face à l’exemplaire d’ouverture. La course a notamment été marquée par l’ajout d’un novillo, offert par le ganadero de San Sebastián, à la suite d’un incident de piste au 2e exemplaire, qui s’était fracturé l’antérieur droit. Fernando Plaza, qui a bénéficié de ce cadeau, a fait montre de l’élégance de sa gestuelle dans un contexte peu évident, écoutant un silence lors de ses deux premières prestations, puis saluant au tiers devant le 4e exemplaire.

La joie de Solalito qui, pour ses débuts en novillada formelle, a ravi l’unique oreille de la matinée aux arènes de Nîmes (crédit photo : Anthony Maurin).

LA CORRIDA DU JOUR : TROIS LEADERS POUR UN SEUL FAUTEUIL

Posté le 14/09/19

Sébastien Castella, José María Manzanares II et Miguel Ángel Perera sont trois toreros vedettes, mus par une envie quotidienne de triomphe. Avec leurs statuts respectifs de « figura », potentiels N°1, ce trio de matadors aux personnalités affirmées fera de cette corrida l’un des temps forts de la fin de saison européenne. Triomphateurs dans de nombreuses ferias depuis le début de l’année, aucun de ces trois toreros ne souhaitera se voir distancer par l’un de ses concurrents directs. Programmé pour la première fois, ce cartel réservera certainement bien des surprises au public nîmois, face aux toros de prédilection de Garcigrande et Domingo Hernández.

Corrida à suivre en direct et en intégralité sur les ondes de France Bleu Gard Lozère (90.2 FM / francebleu.fr) à partir de 17h25.

 

LA NOVILLADA DU JOUR : SOUS LE SCEAU DU CROCODILE

Posté le 14/09/19

Lauréat de la Cape d’or en 2018 et 2019, El Rafi emmènera le paseo de cette novillada placée sous le signe de la jeunesse nîmoise et du renouveau. Un novillero nîmois qui devra surveiller de près son jeune compagnon de cartel, « Solalito », vainqueur du trophée Nimeño lors du Rendez-vous en Terre d’Afición, et qui aura à cœur de réussir ses débuts en novillada formelle. Après un récent succès à Séville en novillada sans picadors, Solal veut confirmer à l’échelon supérieur, à l’instar du Madrilène Fernando Plaza, qui participera à sa première novillada en France. L’élevage français de San Sebastián présentera à Nîmes son deuxième lot de novillos, après avoir remporté l’an passé le prix du meilleur toro de la corrida de compétition de la Feria d’Alès.

FERIA DES VENDANGES : DEUX OREILLES POUR DANIEL LUQUE LORS DE LA CORRIDA D’OUVERTURE

Posté le 13/09/19

Le matador de toros espagnol Daniel Luque n’a pas manqué son retour aux arènes de Nîmes, quatre ans après sa dernière prestation sur le sable de l’amphithéâtre romain. Crédité de l’oreille de ses deux toros, le torero originaire de Gerena s’est démarqué par le style de son toreo et sa capacité technique à résoudre les difficultés posées par le 2e exemplaire de la corrida de Robert Margé avant de faire parler sa personnalité devant le sobrero d’El Torero. Une prestation importante de la part du matador andalou, qui a préféré quitter à pied les arènes de Nîmes.

Consciencieux dans la lidia du 1er toro, Curro Díaz a salué au tiers à l’issue de ses deux faenas, illustration d’un après-midi placé sous le signe de la responsabilité pour un chef de lidia qui a su cultiver le geste juste face à deux adversaires aux conditions radicalement opposées. Confronté au tirage au sort le plus défavorable, Luis David a salué au tiers à l’issue d’une première faena fort méritoire, avant d’écouter un silence après sonnerie d’un avis devant l’ultime exemplaire de la corrida. Dans les cuadrillas, le picador Manuel Pérez « El Patilla » a été applaudi pour son tiers de piques devant le 5e toro de Robert Margé, écoutant même la musique, juste avant que le banderillero de la cuadrilla de Daniel Luque, Juan Contreras, ne soit amené à saluer après un tiers de palos colossal.

Naturelle de ressenti de Daniel Luque devant le sobrero (5e) d'El Torero (crédit photo : Anthony Maurin).

 

LA CORRIDA DU JOUR : LA JOURNÉE DES RETOURS

Posté le 13/09/19

Sept ans après leur dernière sortie dans les arènes de Nîmes, les magnifiques toros en provenance des prés de Fleury d’Aude effectueront leur retour dans la capitale gardoise. L’an passé, cet élevage avait livré une corrida de grand respect à Bayonne, confortant son statut de ganadería française incontournable. Un fer que connaît bien l’esthète Curro Díaz, qui avait ravi en 2008 la première oreille d’un lot de Margé lidié à Nîmes. Crédité d’une oreille en juin dernier à Madrid, l’artiste andalou revient lui aussi dans le Gard avec des arguments renouvelés. Il en va de même pour Daniel Luque, qui retrouvera la piste de sa prise d’alternative, porté par la dynamique d’une saison remarquable de sérieux, avec des triomphes à Vic-Fezensac, Aire-sur-l’Adour, Mont-de-Marsan, Bayonne et Dax. Dernier retour, celui du torero mexicain Luis David, qui effectuera son deuxième paseo nîmois, trois ans après sa prise d’alternative. Auteur d’une saison estivale importante dans les arènes espagnoles de première catégorie, le frère cadet de Joselito Adame a récemment marqué les esprits à Bilbao en obtenant un total de quatre oreilles en l’espace de deux corridas.

Corrida à suivre en direct et en intégralité sur les ondes de France Bleu Gard Lozère (90.2 FM / francebleu.fr) à partir de 17h25.

FERIA DES VENDANGES : DAVID GALVÁN BLESSÉ EST REMPLACÉ PAR LUIS DAVID

Posté le 13/09/19

Grièvement blessé à Alfaro (La Rioja) au radius de l’avant-bras droit, le matador de toros espagnol David Galván sera dans l’impossibilité de tenir son poste ce vendredi 13 septembre aux arènes de Nîmes pour la première corrida de la Feria des Vendanges. Il sera remplacé par le torero mexicain Luis David, qui effectuera son grand retour dans l’amphithéâtre romain trois ans après y avoir pris l’alternative. Frère cadet de Joselito Adame, Luis David est l’un des toreros révélations de la saison estivale, lui qui a remporté de grands succès à Pampelune, Saint-Sébastien, Almería et surtout Bilbao, où il a ravi un total de quatre oreilles en l’espace de deux corridas.

Triomphateur à Palencia, Luis David réalise une grande fin de temporada et officiera en troisième position dans le cartel de la corrida de Robert Margé, aux côtés de Curro Díaz et Daniel Luque. Le dimanche 18 septembre 2016, lors de son alternative aux arènes de Nîmes, Luis David avait ravi l’oreille de ses deux toros de Núñez del Cuvillo, et triomphé au côté de son parrain de cérémonie, Alejandro Talavante. Il est actuellement 30e du classement Escalafón avec 13 corridas toréées et 15 oreilles coupées.

Triomphe de Luis David lors de son alternative nîmoise du 18 septembre 2016. Le torero mexicain remplacera David Galván, blessé, en ouverture de la Feria des Vendanges (crédit photo : Anthony Maurin).

FERIA DES VENDANGES : LES TOROS SONT ARRIVÉS AUX CORRALS

Posté le 12/09/19

C’est un moment immuable de la vie taurine nîmoise : l’arrivée des toros pour la Feria de Nîmes, parqués dans les différents espaces que comptent les corrals Ferdinand-Aymé de la route de Beaucaire. Ce lundi 9 septembre, en fin de matinée, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, accompagné de ses élus, de représentants des clubs taurins, a passé en revue les différents lots de toros réservés pour la Feria des Vendanges qui se déroulera aux arènes de Nîmes du 13 au 15 septembre prochain. Une présentation qui s’est faite sous la houlette de Curro Caro, qui a détaillé les spécimens des ganaderías de Robert Margé, Garcigrande, Victoriano del Río et Fuente Ymbro, qui fouleront dans quelques jours le sable nîmois.

Des lots qui ont donné entière satisfaction auprès des élus et des personnalités présentes, qui officieront notamment lors des cinq présidences des corridas et novillada de cette feria. La ganadería française de San Sebastián, qui fournira la novillada de samedi matin, enverra son lot en toute fin de semaine. Le public peut évidemment visiter les lots de toros tous les jours jusqu’à jeudi, de 11h00 à 19h30. Une belle manière d’entrer en feria et d’espérer que de grands moments tauromachiques viennent ponctuer ce week-end nîmois.

Les toros de Robert Margé, qui ouvriront la Feria des Vendanges vendredi 13 septembre, ont particulièrement fait impression lors de leur présentation aux corrals (crédit photo : page FB Nîmes, Terre d’Afición).

FERIA DES VENDANGES : VENTE DES PLACES SÉPARÉES A PARTIR DU 19 AOÛT JUSQU'A LA FERIA

Posté le 11/09/19

Quatre corridas majeures et une novillada d’un fort intérêt composent le programme de l’édition 2019 de la Feria des Vendanges aux arènes de Nîmes. Après le « no hay billetes » enregistré pour la grande corrida de mano a mano du dernier Dimanche de Pentecôte, l’intérêt grandit pour plusieurs courses de l’ultime grande feria française de l’année. Rappelons que des toreros comme Enrique Ponce, Sébastien Castella, José María Manzanares II, Paco Ureña, López Simón et Pablo Aguado ne seront visibles qu’à Nîmes, en septembre, pour le public français.

Après le renouvellement des abonnements jusqu’au mercredi 14 août, la vente des billets pour chacune des corridas et novillada débutera le lundi 19 août, du lundi au vendredi, de 9h30 à 18h00, et le samedi de 9h30 à 12h30. Rendez-vous aux guichets SCP situés 4 rue de la Violette à Nîmes ou en nous contactant par téléphone au 08 91 70 14 01 (0,225 EUR TTC / min). Il est également possible de procéder à l’achat en ligne via ce site internet www.arenesdenimes.com.

Paseo de la corrida du dimanche 9 juin 2019 aux arènes de Nîmes qui s’est tenue à guichets fermés (crédit photo : Bruno Lasnier).

ESCALAFÓN DES MATADORS DE TOROS : LE SPRINT FINAL EST LANCÉ

Posté le 10/09/19

Julián López « El Juli » occupe toujours la première place du classement Escalafón avec 36 corridas toréées, 38 oreilles et 1 queue coupées. Auteur d’un important mois d’août, le torero madrilène a ouvert les grandes portes des arènes de Saint-Sébastien, Ciudad Real et Gijón (Asturies). Il est suivi de près par Miguel Ángel Perera, matador en forme du moment, qui totalise 47 oreilles et 2 queues coupées en seulement 34 paseos.

Le torero de la Puebla del Prior a excellé tout au long de l’été, avec de nouvelles sorties en triomphe illustrant un haut niveau de toreo à Guijuelo (Salamanque), Gijón, Almagro (Ciudad Real), San Sebastián de los Reyes (Madrid), Priego de Córdoba (Cordoue), Ejea de los Caballeros (Saragosse), Barcarrota (Badajoz) ou encore Dax. Dans une forme éblouissante, Perera est en train de réaliser une fin de temporada des plus intenses. Sur la troisième marche du podium, on retrouve Pablo Aguado, à égalité de courses avec Perera, mais avec un nombre de trophées moins important : 32 oreilles et 1 queue. Le torero andalou s’est notamment signalé lors de faenas d’importance à Linares (Jaén), Ronda (Málaga), San Sebastián de los Reyes et Palencia.

4e, José María Manzanares II totalise 33 paseos pour une coupe totale de 54 trophées. Triomphateur au Puerto de Santa María (Cadix), le torero alicantin a aligné une série impressionnante de sorties par la grande porte des arènes de Pontevedra, Saint-Sébastien, Ciudad Real, Antequera (Málaga), Linares, San Sebastián de los Reyes et Villena (Alicante), sans oublier son après-midi colossal à Bilbao. Il devance de quelques oreilles Cayetano, 5e avec 33 corridas toréées et 45 pavillons glanés, avec des triomphes notables à Ciudad Real, Málaga, Cieza (Murcie), Calahorra (La Rioja), Priego de Córdoba, Ejea de los Caballeros ou encore Santoña (Cantabrie).

Ginés Marín figure au 6e rang, avec 45 oreilles et 1 queue coupées en 32 corridas toréées. Après avoir ouvert la Grande porte des arènes de Huesca, le torero jerezano s’est signalé à Dax en signant l’une des meilleures faenas de la feria, prolongeant une série de triomphes consécutifs dans des villes comme Roa de Duero (Burgos), Alfaro (La Rioja), Almería, Cuenca par deux fois ou encore Villanueva del Arzobispo (Jaén). Avec 32 corridas toréées, 43 oreilles et 3 queues coupées, Sébastien Castella a perdu du terrain au sein de ce Top 10, mais figure toujours en bonne position, fort de ses grandes portes ouvertes aux Saintes-Maries-de-la-Mer, Huesca, Dax, Saint-Gilles, Bayonne et Almazán (Soria).

Avec 32 paseos et 17 oreilles au compteur, Morante de la Puebla continue de cultiver la différence avec des prestations qui divisent fréquemment les publics des arènes. Pas mal de broncas pour le génial torero de la Puebla del Río, voire même trois avis sonnés, comme ce fut le cas le 29 août dernier à Linares, et une seule sortie en triomphe, à Gijón, le 17 août devant un bon lot de toros de José Vázquez. 9e avec 28 courses au compteur, 52 oreilles et 1 queue à son crédit, David Fandila « El Fandi » ne réalise pas sa saison la plus ample en nombre de corridas toréées. Cela n’a pas empêché le torero originaire de Grenade de se montrer convaincant partout où il a officié, ouvrant notamment les grandes portes des arènes de Pontevedra, Motril (Grenade), Huesca, San Sebastián de los Reyes, Melilla (Maroc espagnol), Alcázar de San Juan (Ciudad Real), Villena et Santoña.

El Cid boucle ce Top 10 en cette temporada d’adieux, avec 27 corridas toréées pour une coupe totale de 34 oreilles et 1 queue. Le torero de Salteras a notamment triomphé à Herrera del Duque (Badajoz), Colmenar Viejo (Madrid), San Sebastián de los Reyes, Pozuelo de Alarcón (Madrid), Parla (Madrid) et Navalcarnero (Madrid).

A ce jour, 141 matadors de toros figurent dans ce classement Escalafón, dont 42 toreros n’ayant officié qu’à une seule reprise depuis le début de saison européenne.

Triomphe de Miguel Ángel Perera à l’issue d’une faena importante lors de la corrida de clôture de l’édition 2016 de la Feria de Pentecôte aux arènes de Nîmes (crédit photo : Anthony Maurin).

Voir les actualités plus anciennes