ACTUALITÉS

A la une

RESUME CORRIDA SOIR 20 MAI 2018

Posté le 20/05/18

VIDEO RESUME CORRIDA // FERIA PENTECÔTE NÎMES soir (20/05/2018) – Juan José Padilla triomphe pour sa dernière à Nîmes et envoûte la Féria de Pentecôte

 

LA CORRIDA ÉQUESTRE DU MATIN : DYNASTIE DE CENTAURES

Posté le 20/05/18

En 1996, le public des arènes de Nîmes découvrait Pablo Hermoso de Mendoza. Vingt ans plus tard, le « roi de Navarre » est toujours présent, fort d’un savoir équestre et d’une expérience maturée tout au long de 33 ans de carrière dans les pistes. Aujourd’hui, la grande star du rejoneo passe le témoin à son fils Guillermo, un autre passionné de tauromachie équestre qui découvre depuis deux ans les pistes que son père a tant de fois foulées. Une présentation unique pour le « nouveau Mendoza » qui retrouvera Léa Vicens, auteur d’un grand début de temporada après ses triomphes de Valencia et Castellón de la Plana.

RESUME CORRIDA MATIN 20 MAI 2018

Posté le 20/05/18

VIDEO RESUME CORRIDA // FERIA PENTECÔTE NÎMES matin (20/05/2018) – Le résumé vidéo de la corrida – Juan Bautista ouvre la porte des Consuls (4 oreilles), Enrique Ponce celle des cuadrillas (2 oreilles)


 

LA CORRIDA DU JOUR : HASTA LUEGO MAESTRO PADILLA

Posté le 20/05/18

Fils du maestro homonymique qu’on surnommait « le torero des toreros », José María Manzanares représente la génération des matadors des années 2000. Star dans l’arène et sur les podiums de mode, il est l’une des icones les plus représentatives de la tauromachie en Europe. Face à lui, un torero de la décennie 2010 est en train de bousculer tous les codes : depuis son alternative nîmoise de 2015, Andrés Roca Rey a renversé l’Escalafón pour contester la suprématie des toreros vedettes. Deux jeunes maestros qui accompagneront Juan José Padilla pour son dernier paseo nîmois : à l’orée de sa 25e année d’alternative, le « cyclone de Jerez » a décidé de se retirer des pistes. Sur le sable de l’amphithéâtre, associé à tant de luttes de haut vol, le plus andalou des « pirates » défiera pour la première fois de sa carrière les toros de Núñez del Cuvillo dans une arène française.

LA CORRIDA DU MATIN : STARS A L'INTERNATIONAL

Posté le 20/05/18

Révélation de la dernière fin de saison, Jesús Enrique Colombo avait convaincu le public nîmois lors de la novillada de la Feria des Vendanges. A présent matador de toros, le torero vénézuélien veut conquérir l’Europe. De retour à Nîmes, il va confirmer son alternative et tenter de rivaliser avec deux maestros qui aiment les corridas du matin, le Dimanche de Pentecôte, Enrique Ponce et Juan Bautista actuellement au sommet de leur art. Ils y retrouveront l’élevage de Juan Pedro Domecq, qui a rimé en 2017 avec bon nombre de leurs succès.

Ordre de sortie de la corrida du Dimanche de Pentecôte :

1 - RESERVON - n°86 - castaño bragado - 01/14 - 523 kg - Jesus Enrique COLOMBO
2 - ENGANCHO - n°29 - castaño - 01/14 - 524 kg -  Enrique PONCE
3 - PRESUNTUOSO - n°2 - cataño - 01/14 - 519kg - Juan BAUTISTA
4 - PENDENCIERO - n°156 - castaño - 12/13 - 514kg -  Enrique PONCE
5 - CRIADERO - n° 150 - negro mulato chorreado - 12/13 - 538kg - Juan BAUTISTA
6 - PITON - n°50 - negro mulato salpicado - 02/14 - 520kg - Jesus Enrique COLOMBO

SOBREROS :
POLVORILLO - n°32 - castanno - 11/13 - 517kg
JURISTA - n°35 - negro - 11/13 - 510kg

Président : Daniel-Jeran VALADE
Assesseurs : Yves GARCIA et Gilles ROUSSEL

FERIA DE PENTECÔTE : BLESSÉ AU CAMPO, PACO UREÑA SERA REMPLACÉ PAR THOMAS JOUBERT

Posté le 19/05/18

Grièvement blessé ce samedi au sein de l’élevage d’Eduardo Flores, le matador de toros espagnol Paco Ureña ne pourra tenir sa place lundi 21 mai dans le cadre de la corrida de clôture de la Feria de Pentecôte. Le torero murciano, qui a été transféré à l’hôpital universitaire de Guadalajara, a subi une aggravation de la blessure reçue à Madrid le 15 mai dernier après différentes contusions au niveau de la hanche et une inflammation aiguë du nerf. Il restera en observation au cours des 72 prochaines heures. 

De ce fait, c’est le matador de toros français Thomas Joubert qui occupera le poste de chef de lidia de la corrida de Jandilla, en lieu et place de Paco Ureña ce Lundi de Pentecôte, à partir de 17h30. C’est la première fois que le torero arlésien croisera le fer de Jandilla sur sa route, lui qui s’est classé 61e à l’Escalafón 2017, toréant cinq corridas pour une coupe totale de dix oreilles. Au cours de cette temporada, Thomas Joubert a obtenu plusieurs triomphes à Arles, Châteaurenard et Saint-Gilles. 

Lors de sa confirmation d’alternative à Nîmes, le 18 septembre 2016, Thomas Joubert avait ravi les deux oreilles d’un excellent toro de Cortés. Il partagera l’affiche ce lundi aux arènes de Nîmes aux côtés de Román et Álvaro Lorenzo. 

Thomas Joubert dans le patio de cuadrillas des arènes de Nîmes lors de sa première corrida dans l’amphithéâtre gardois, le 18 septembre 2016 (crédit photo : Anthony Maurin).

RESUME DE LA CORRIDA SAMEDI SOIR 19 MAI 2018

Posté le 19/05/18

VIDEO // FERIA PENTECÔTE NÎMES (19/05/2018) – Le résumé vidéo de la corrida – Le triomphe majuscule de Sébastien Castella

 

RESUME DE LA NOVILLADA MATINALE (19/05/2018)

Posté le 19/05/18

FERIA PENTECÔTE NÎMES – Résumé Novillada matinale (19/05/2018) – Novillos de Pagès Mailhan pour Adrien Salenc, Angel Tellez et El Rafi

 

LA CORRIDA DU JOUR : LA GUERRE DES ÉTOILES

Posté le 19/05/18

Huit mois après avoir ouvert la première Porte des Consuls de sa jeune carrière, Andy Younès revient à Nîmes dans le cadre d’une corrida d’étoiles. Le double vainqueur de la Cape d’or – qui a gracié un important toro de Jandilla lors de la Feria d’Arles – se frottera à deux stars internationales, El Juli et Sébastien Castella, bien décidés à réaffirmer leur suprématie dans une arène qui leur a toujours souri.

LA NOVILLADA DU JOUR : DEUX NÎMOIS ET UN ESPAGNOL A L'ASSAUT DE LA CAPE D'OR

Posté le 19/05/18

Une matinée de découvertes placée sous le signe de Madrid et Nîmes, deux capitales de la tauromachie. Trois présentations dans la cité des Antonins, avec les débuts en France du prometteur novillero madrilène Ángel Téllez, témoin de la première confrontation d’Adrien Salenc et d’El Rafi sur leurs terres natales.

Voir les actualités plus anciennes